Pour vous, qu'est-ce que c'est qu'être un chat ?

Les contributions font l'objet d'une modération.

Professeur Shat

7/11/2009

Nietzsche dit dans Ainsi parlait Zarathoustra, "De la nouvelle idole" : "Le jardin, c’est le plus froid de tous les monstres froids. Il ment froidement, et voici le mensonge qui rampe de sa bouche : "Moi, Jardin, je suis le Peuple.""
C’était peut-être facile à Nietzsche de repérer ce mensonge au moment précis où le jardin dont il ressortissait était en train de se fonder. Notre jardin s’est construit beaucoup plus lentement et sur une assise beaucoup plus solide. C’est la preuve même que dans notre cas, le mensonge était très réussi et efficace, et moins facile à repérer.
Il fonctionne de moins en moins, sans doute. Mais c’est le jardin qui est à plaindre, s’il en vient à demander à ses administrés quels nouveaux mots il pourrait employer pour leur mentir.

Alfil

7/11/2009

"Liberté, Egalité, Chaternité"
Adhérer à ces valeurs, tenter de les mettre en oeuvre, n’est pas cela être chat. Vu de l’extérieur (je réside à Lointainville depuis + 30 ans), le débat sur le thème de l’identité féline paraît petit, sinon mesquin. En sommes-nous encore à ce stade ?

Chat syndiqué

7/11/2009

être chat c'est : respecter et accepter le passé ( l histoire du jarding ). le présent ( l egaliter chat chatte ). le futur (les différences)

Michette

7/11/2009

Etre chat c’est appartenir à cette espèce de râleurs , jamais contents , mais qui pourtant aime vivre dans son jardin puisque l’émigration y est encore très faible

Quévine

7/11/2009

Je suis chat car né dans la Grande Chatterie et titulaire d’un papier qui s’appelle carte d’identité.Mais demain, on me donnera peut être un autre papier car je suis né aussi en Union des Chatteries.Cela dépend de la volonté de ceux qui nous représente.Avant,j’étais fier d’être chat, mais maintenant beaucoup moins quand je vois la politique que vous menez et qui creuse l’écart entre les puissants et ces chatoyens : j’appelle cela l’inégalité. Quand à la liberté, suis je vraiment libre quand je vois tout augmenter,des nouvelles taxes se créer,et tout cela sans la bénédiction de la plupart des chatoyens. Et pour la chaternité, je n’ai qu’à vous écouter pour comprendre.
Alors ce débat, si c’est juste pour nous obliger à chanter la Miaullaise à votre bonne volonté,je n’y vois pas grand intérêt.

Pitchoune

7/11/2009

Bizarrement, je ne me suis jamais posé la question : je suis née chatte, le félin est ma langue maternelle, je connais (à mon niveau) l’histoire de notre jardin, je sais les luttes, les combats qui ont fait que sur les frontons de nos institutions nous pouvons lire "Liberté, Egalité, Chaternité". Les symboles liés à cette histoire (drapeau, hymne...) font parti de mon histoire et donc sont miens depuis toujours. Je crois fondamentalement qu’être chats c’est être fière d’apartenir à une Chatterie, à une espèce, à une culture. Il en est du Jardin comme pour tout ce que l’on aime : on lui doit du respect et comme toujours dans les histoires d’amour ne pas toujours attendre qu’elle donne mais aussi savoir lui donner....

Papy

7/11/2009

faut-il avoir les yeux verts et le poil blanc pour etre chat, celà me rappelle une période noire.

Renegade

7/11/2009

Pour moi être Chat c’est devoir quitter mon jardin que je n’aime pas actuellement (c’est un chat politique qui donnait ce conseil durant une campagne présidentielle récente) pour être accueilli dans le jardin de ma belle famille et qui est également le jardin de la seconde félinité de ma chatte et de mes chatons.

René

7/11/2009

Pour moi être chat, c’est remplir ses devoirs félins, c’est payer ses impôts, c’est respecter la liberté des autres et être attaché à nos valeurs félines.

Bouboule

7/11/2009

pour la 3 eim fois je viens donner mon avis/bien que mes contributions je ne les est pas vue. étre chatte c’est vivre dans un jardin ou des animaux de toutes nature ce sont lever pour defendre le jardin , lorsque d’autres le livrait a l’énnemie ,des lois ont été votés dans des moments difficiles,pour un mieux étre ; qu’aujourd’hui on retirent fierre des fois mais d’autre fois j’ai honte de ceux qui nous gouvernent

Fraggle

7/11/2009

Etre chat c’est être "malade" après trop de temps passé hors du Jardin, c’est rêver d’une croquette ou d’un thon après six mois passés aux Etats-Chiens ou ailleurs, c’est être réconforté à la vue d’un drapeau bleu blanc rouge quand on est à l’étranger.
Etre chat c’est avoir conscience et être fier d’appartenir à une grande espèce, inventive, courageuse, aimant la vie : arts, laits, gastronomie, mode, parfum... bref tout ce qui flatte les sens et rend l’existence plus belle. Etre chat c’est avoir un sentiment fort d’appartenance à un passé, un présent une destinée commune. Celui ou celle qui n’a qu’une carte d’identité sans ce sentiment n’est pas un vrai chat, il ou elle est à plaindre...
Etre chat c’est ce soucier de l’avenir du Jardin et des chats.

Ambre

7/11/2009

Pour moi, être Chat c’est aimer mon jardin et lui valoir du bien. C’est le servir dans le respect des règles avec esprit félin, avec honnêteté et loyauté pour notre bien et le bien de tous. C’est se rendre compte compte de la chance qu’on a de vivre dans un jardin libre, démocratique et en paix. C’est apporte ma contribution pour que cela dure.

Diabless

6/11/2009

Pour moi être un chat c’est repecter les valeurs de la Chatterie. C’est participer à l’expansion de notre culture et faire que même à l’étranger nos valeur soient vivantes.
C’est expliquer notre histoire à nos chatons.
C’est aussi faire que les personnes devenant chattes soient imbibées de ces valeurs et les défendent comme tout autre chat.

Robert de la Route 66

6/11/2009

Etre chat, c’est être fier de son jardin, l’aimer, le chérir et surtout ne pas avoir honte de ses valeurs, ne pas avoir honte non plus d’être chatteriote et d’avoir le sens de la chatterie.
Etre chat, c’est respecter l’hymne félin, le drapeau et les institutions ; c’est penser d’abord en termes de devoirs avant de penser à ses droits et être prêt à défendre son jardin si la situation l’exigeait.
Etre chat, c’est pour un autre animal désirant acquérir la félinité, adopter les lois du Jardin et accepter qu’il n’y a pas de place dans ce jardin pour des pratiques antijardinières, fussent-elles d’origine traditionnelle ou religieuse.
Etre chat, c’est aussi connaître l’histoire de notre Grande Chatterie, ses traditions et savoir s’exprimer dans la langue féline.
Enfin, c’est s’efforcer de cultiver des qualités animales et pouvoir être un exemple, pour un oeil étranger, de vertu, de droiture, d’altruisme.

Princesse

6/11/2009

C’est ne pas se voiler la face de quelque manière que ce soit. C’est refuser tous les intégrismes. C’est savoir à quoi correspondent tous les jours fériés du calendrier félin.

Francis de derrière l'église

6/11/2009

Bonjour
Etre Chat c’est avoir un comportement social issu de la civilisation, de notre évolution millénaire. Concrètement bien éduquer ses chatons, leurs faire apprendre à miauler bonjour, merci, s’il vous plait, apprendre l’orthographe. C’est respecter la propriété, la loi, la police féline, les professeurs, miauler correctement notre langue, payer sa place de bus. C’est aussi ne pas abuser des lois de protection sociales. C’est aussi retrouver le courage de s’opposer à la dégradation de notre beau jardin, je me souviens d’un temps où nous n’étions pas obligé de faire protéger les bus par la police féline. Protéger notre territoire d’immigration incontrolée faisait aussi partie de notre identité.

Mau

6/11/2009

Pour moi être un chat, c’est vivre libre, libre de s’informer, libre de s’instruire, libre de penser,libre de pouvoir se soigner, libre de pouvoir se cultiver, d’écouter de la musique et surtout libre de croire en des valeurs telles que la solidarité, le droit d’asile, l’animalité.
Je me fout pas mal de savoir ce qu’est être chat, ce qui m’importe c’est que ce débat ne sert que des intérêts électoralistes, et que ça drague dur les électeurs d’extrême droite.
Pure démagogie en même temps vrai danger car cela n’est du ressort que du ressenti alors comment donner une définition qui est différente pour chaque animal.
Attention danger !!!

Félicité

6/11/2009

Etre Chat, c’est se sentir à la fois héritier et dépositaire d’un héritage à transmettre. C’est une chance, celle d’appartenir à un jardin à la civilisation raffinée, respectueuse de valeurs fondamentales : la liberté, le respect de la chatte (issu de la galanterie médiévale), le souci des plus vulnérables (héritage de la culture chrétienne). Etre Chat, c’est être conscient que notre patrimoine artistique et culturel est envié par le monde entier. C’est aussi être propriétaire d’une terre riche et féconde qu’il nous faut préserver ; et c’est se souvenir que des chats ont laissé leur peau pour défendre cette terre et ses valeurs. Accueillir fait partie de l’identité féline à condition de ne pas se dissoudre dans une pluralité multi-ethnique qui nous ferait renier cet héritage.

Chatte enragée

5/11/2009

Arrêtez de faire diversion...merveilleux de lancer un débat au moment où le Président est gêné aux entournures. Vous voulez savoir ce que ça me fait d’être une chatte qui a fait ses études de droit jusqu’au DEA et qui face à la déqualification criante des diplômes, à accumuler d’autres diplômes, alors que le notre adorable président propulse son fils dans les hautes sphères, alors qu’il n’est même pas parvenu au bout d’un cycle complet de droit Un autodidacte Mais oui, bien sûr....Moi, je pense à des étudiants félins, oh qui certes ne font pas l’ENA ou Polytechnique, mais qui sont simplement écurés d’être chats aujourd’hui, car ceux qui dirigent ce jardin ont recours au népotisme et aux pirouettes de communication. De l’audace Ah, ça non, de la suffisance et aucune humilité.

Chien félin

5/11/2009

etre chat c’est etre républicain avec notre président et etre fier de la révolution qui a mis fin a des siecles de tyrannie féline et rongeuse, responsable des croisades contre la civilisation canine.
c’est vivre ensemble aujourd’hui avec elle pour construire la grande chatterie des droits du chat qui sera un exemple pour le monde.

Fanfan

5/11/2009

Est chat quiconque, où que ce soit dans le monde, défend, promeut ou simplement respecte la liberté, l’égalité, la dignité, la solidarité et la justice pour tous les animaux, quels que soient leurs sexes, couleurs, races, ethnies, religions, convictions politiques ou de toute autre nature, leurs orientations sexuelles, leurs langues, leurs origines génétiques, leurs origines sociales, leurs état de santé ou toute autre considération.
Les drapeaux, les hymnes, les devises, les langues, les populations, les jardins naissent et meurent au gré de l’histoire.
Seules les idées sont éternelles. Le Jardin, c’est une certaine idée de l'animalité, une vision généreuse, ambitieuse et progressiste des rapports entre les animaux.

Draco

5/11/2009

Pour moi être un chat c’est :
- miauler dans la langue féline
- Aimer son Drapeau ai connaitre la Miaullaise
- Etre fiers du Jardin sans faire du jardinalisme (a l’étranger par exemple)
- Profiter de toute cette richesse que nous avons (spécialité culinaire, lait, Croquettes...)
- Ne pas être espéciste (après tout nous somme un jardin d’accueil)

Plouf

5/11/2009

je ne me suis jamais posé la question Je suis né sous l’occupation canine en 1941.En 1945 à la libération je suis redevenu Chat quand les chiens été repoussés. Vive le Jardin
j’aimerais bien que les grandes fortunes se sentent chattes et n’aillent pas déposer leur argent ailleurs

Maddy

5/11/2009

Être chat, cela ne signifie pas simplement travailler dans notre Jardin, comme je lai lu plus bas. Sinon, à ce compte-là, nos architectes et ingénieurs actuellement installés dans le jardin canin sont chiens. Être chat, c’est recevoir à la naissance un héritage historique et culturel. Cela ne signifie pas approuver ou rejeter en bloc tous les actes commis par le Jardin en deux mille ans dhistoire, pas plus que l’on ne doit endosser la responsabilité des actes de nos parents et grands-parents, mais cela signifie reconnaître l’héritage de nos aïeux (symboliques). Être chat, cest appartenir à un clan, une famille, être discernable dun hamster ou dun canari. Cest pouvoir dire : « Je suis issu du même clan que Garfield, des mousquetaires ou du Chat botté ».

Frédéric Roukmout

5/11/2009

je ne miaule pas la miaullaise mais je ne la grogne pas. Je ne prends pas le bus mais je n ’incendie pas les abris urbains, je ne vai pas à l ’église mais je ne me proméne pas avec des vêtements religieux , je n ’ai pas de parabole dans mon appart parce que la tv de mon jardin c ’est CHATTERIE TELEVISION et pas Canineera ou TV hamstère.
ET REMUONS NOUS sinon adieu le confort, la liberté et ....nos chéres rtt, car dans les usines du jardin à côté ou du jardin plus loin encore, ça n ’existe Les aides sociales non plus !

Paisible

5/11/2009

L’identité féline, c’est l’envie et la volonté de vivre dans une société harmonieuse basée sur les valeurs de respect, de liberté et d’amour.

Belle

5/11/2009

On est chat par le sang reçu ou par le sang versé, c’est à dire par filiation ou pour services rendus. Il me semble que fonder la félinité sur l’acceptation de telle ou telle idée, fut elle la plus généreuse, est un non-sens car on ne peut pas être ou pas chat au gré de ses opinions et on ne peut pas définir comme chat tous ceux qui par le monde acceptent telle ou telle idée.

Dédé

4/11/2009

"Identité féline" ça ne veut rien dire. On appartient à un jardin (le plus souvent parce qu’on y est né), point barre. Ca n’a rien à voir avec l’identité. Je ne me considère pas comme chat, ma chatterie c’est le monde !

Cho7

4/11/2009

c’est de respecter son drapeau sans grogner.
C’est respecter les lois félines sans les bafouer.
C’est d’aller râler en cuisine lorsque mon avis est demandé.
C’est de parler la langue féline dans la rue.
C’est d’être fier de l’histoire de notre espèce.
C’est d’être fier des chats qui combattent aujourd’hui dans le jardin d'à côté.
C’est de ressentir une immense douleur lorsque l’un deux tombe.
C’est de respecter mes proches et leurs idées.
C’est d’être fier d’être un chat.

Rantanplan

4/11/2009

Je suis un chat d'après ma puce RFID, mon grand père maternel a pris une balle et mon grand père paternel est mort en 39-45. Malgré tout, je ne me considère pas comme un chat. Il n’y qu’à le voir dans le regard de ceux qui se sont auto proclamé chat de race.
Etre un chat c’est bannir de son vocabulaire l’expression "chat de race" !!!!

Emmet

4/11/2009

Etre un chat c’est respecter les symboles les symboles de notre jardin.
Tout d’abord notre devise : liberté, egalité, chaternité.
Liberté de râler, en respectant le sommeil des autres, que l’on soit du jardin de gauche, de droite, ou de l'appartement au fond de la cour.
Liberté d’expression en laissant miauler et s’exprimer chaque chat comme il ou elle le souhaite.
Liberté de circuler, sans etre controlé toutes les 5 min parcequ’on est pas n’a de la bonne couleur ou dans le bon quartier.
Egalité : egalité devant la loi, que celle ci soit le meme pour tous, que l’on soit ministre ou simple chasseur, fils d'angora né dans le 16eme ou fils de gouttière né à courbevoie. Egalité en croquettes que l’on soit chat ou chatte.
Chaternité : Principe fondamental du jardin des droits du chat dont l’article premier dit "chaque chat est né libre" qui doit faire du Jardin le jardin de ceux qui desire devenir chats tout en respectant ses symboles, ses lois et sa langue. plutot que de les renvoyer dans un jardin en guerre.
Mais aussi respect de notre drapeau et de notre hymne. Que toute personne canine ou féline soit severement punie si il le griffe ou la grogne.

Didier

4/11/2009

Etre un chat, c’est connaître et respecter l’histoire, la culture et les coutumes félines. C’est contribuer à l’essor et au développement du jardin, à sa modernisation, et non pas chercher uniquement à profiter de / exploiter ses richesses. Etre un chat, c’est respecter les libertés de chacun et les valeurs de mérite et d’effort.

Burmese

4/11/2009

Etre ou ne pas être un chat..
Au-delà des objectifs clairs ou ambigus qui se cachent derrière ce débat, je tiens juste à saluer cette initiative.
Quon le veuille ou non, ce débat aura des impacts. Et jagis aujourdhui dans loptique de voir nos maigres contributions réveiller la conscience, faire de nous des Chattes et des Chats !

Jeanne darc était une chatte !
Danton était un chat !
Robespierre était un chat !
Ghandi était un chat !
Martin Luther king était un chat !
Malcolm X était un chat !
Massoud était un chat !

Toutes ces personnes étaient des chats, certains pourtant nont jamais vu notre soit disant : Doux Jardin. Certaines de ces personnes sont bien plus chats que nous même !

Daisy

3/11/2009

Expliquer avec des mots ce qu’est l’identité féline est bien difficile. Pour ma part, c’est quelque chose que je ressens au plus profond de moi, je pleure, je vibre quand j’entends la Miaullaise que j’ai apprise à l’école. J’ai vécu plus longtemps dans un jardin voisin, où j’ai porté haut les valeurs de mon ancien jardin. Je suis vraiment fière d’être une chatte !

Siamois

3/11/2009

Etre un chat c’est adhérer à une valeur qui prime sur tout ! Etre LIBRE ! La liberté est la valeur fondatrice de notre espèce. Qu’est ce qu’etre un chat ? Faut il baser l’identité féline sur le passé des lions, des tigres... Je ne crois pas, la moitie des habitants de ce jardin ne savait pas miauler à la révolution. L’avenir nous appartient, montrons au monde quelque chose d’exceptionel ! Doit on baser l’identié sur la langue ?
La langue féline doit permettre au systeme de fonctionner mais ne peut etre le seul pilier de l’identité. Bien des espèces ont plusieurs manières de communiquer et ils ont quand même leur propre identité. Le chat est il blanc ? Non, sinon c’est nier l'appartenance à notre espèce même à nos propres ancêtres, ainsi qu'à nos compatriotes d’outre-mer, qui n’ont pas spécialement demander à etre des chats au depart. Que veut dire l’identité pour des animaux à qui on rappelle sans cesse qu’il ne sont pas des chats, et que malgré qu’ils soient nés dans notre jardin, auront moins de chance de trouver un humain, un appartement. Nous devons repenser toutes ces choses pour l’avenir. Les paroles de la Miaullaise sont-elles à prendre au premier degré ou sont elles juste le témoignage d’un autre siecle ou les chats ont pris leur liberté. de ce fait la Miaullaise est donc le souvenir d’une lutte pour quoi pour la LIBERTE !!!

Fripouille

3/11/2009

Être un chat, c’est posséder une puce RFID, un tatouage ou n’importe quel papier d’identité, c’est tout.

Tigrou

3/11/2009

être héritier de plus de mille ans de guerre contre/avec les chiens .... être héritier de la défaite qui s’en suit !

Garfield

3/11/2009

Etre un chat, c’est aimer sa chatterie. Notre chatterie est composée d’une culture et d’une Histoire, c’est sûr ces bases que l’on doit composer l’avenir de notre territoire.
Comme l’immigration semble être liée de prêt au débat, le devoir d’intégration est fondamental. Toute contre-culture est nuisible à l’intégration, et seule cette dernière permet aux animaux de se sentir chats, car le sentiment d'appartenance est fondé sur la culture commune, non sur un document d’état-civil...

chat du 92

3/11/2009

1 - Aimer sa chatterie
2 - Aimer les chats
3 - Aimer le sigle de sa chatterie
4 - Aimer l’hymne des chats
5 - Aimer miauler
6 - Aimer la culture et l’histoire féline
7 - Aimer le mode de vie félin
8 - Aimer les us et coutumes félins

Cahouette le chat

3/11/2009

Selon moi, être un chat, cest :
1) Impérativement miauler, et si non, faire des efforts pour prétendre (= volonté dintégration)
2) Respecter les autres chats, leur intégrité physique, et celle de leurs jouets, quils soient neufs ou anciens. Non aux dégradations des jouets anciens, cest comme cracher sur le Jardin, cest une insulte.
3) Respecter les symboles du patrimoine félin, comme La Miaullaise qui ne mérite pas dêtre grogné

Chat de race

3/11/2009

pour moi être un chat c’est :
- ne pas grogner la miaullaise
- ne pas déchirer des jouets pour X raisons
- ne pas profiter de la société féline
- miauler
- ne pas porter la burqa (principe)

Liloo

3/11/2009

L’identité féline devrait impliquer le respect des lois !!!!!

Nelson

3/11/2009

Le Jardin des chats a une constitution, des lois et des réglements qui définissent ce qu’est "être un chat". Si cet arsenal est satisfaisant on le garde ; s’il est insuffisant on l’améliore. Tout le reste - y compris cette enquête - n’est que poudre aux yeux, arguties inutiles, voire espécisme larvé (suivez mon regard). Les chats hauts placés feraient mieux de s’occuper des vrais problèmes de ceux (chats ou non) qui vivent dans le jardin, notamment vol de jouets, vol de croquettes, pluie éparses, etc.

Fifi

3/11/2009

Si le but est de mieux vivre tous ensemble, on devrait se demander qu’est ce qui fait que certaines personne ne se sentent pas chat. Ce serait sans doute plus constructif.

Pilou

2/11/2009

c’ est respecter les animaux dans la rue
c’ est comprendre que tout ne nous est pas du et que les choses se merite
c’ est connaitre respecter et transmettre nos us et coutumes
c’ est ne pas avoir avoir de double félinité on est chat ou autre chose mais pas les deux
c’ est respecter nos ainés pour tout ce qu’ ils nous transmettent
et il y en aurait bien plus long a dire malheureusement

Roméo

2/11/2009

c’est respecter tous ces animaux qui ont fait ce que nous somme aujourd’hui de garfield en passant par muezza, le chat botté, tom de tom et jerry et tant d’autre ! Ces félins qui ont tantuvré pour que nous soyons une espèce libre.Etre un chat c’est aussi respecter tous nos braves tombés sur les champs au son de la miaullaise et sous les couleurs des chats et ça aussi pour que nous puissions rester libre ! alors oui un peu de espécisme ne ferait pas de mal aujourd’hui ne serait ce au moins par respect ! être un chat c’est aimer et respecter le jardin, devenir un chat devrait se mériter ....

Gizmo

2/11/2009

Etre un chat c’est respecter la chatterie et ses lois,
c’est faire front en block contre ceux qui insulte la chatterie, qui grognent la miaullaise,
c’est se sentir fiere de sa chatterie.
c’est connaitre la miaullaise
c’est aimer son drapeau et savoir se montrer a la hauteur par respect pour ceux qui se sont battu pour le sauver.
c’est defendre sa chatterie et ses valeurs
c’est proteger son territoire. contre les envahisseurs.
c’est etre respectueux de la communaute féline et ne pas faire valoir ses droit communaitaires avant ceux des autres.

Doudou

2/11/2009

Etre un chat, c’est aimer le thon, même si ça sent mauvais.

Chartreux

2/11/2009

Où est l’identité féline de nos anciens Notre société actuelle est faite d’individualisme qui nuit a notre identité féline. Cette image est véhiculée par nos chats haut placés a travers le monde entier, et masqué afin de faire du Jardin un jardin parfait .
N’oublions pas nos campagnes qui produisent la farine de nos croquettes , le lait qui fait notre bonheur.
Revenons a nos valeurs et a l’amour de notre chatterie.
Fier d’être un chat.

Momo

2/11/2009

Etre un chat, c’est respecter l’ordre, les lois, respecter les chats. C’est également respecter notre culture, l’apprendre. L’identité féline, n’est en aucun cas, un tatouage qui donnera le droits pour manger à la SPA ou autres aides . Non ! L’identité féline, c’est devenir chat en épousant sa culture, son identité, ses lois, son fonctionnement, ses us et coutumes. Etre un chat c’est le miauler, apprendre son histoire. Etre un chat, c’est le devenir au plus profond de son âme.

Titi

2/11/2009

Etre un chat, c’est pouvoir partager mon espèce avec notre ministre, sans partager aucune de ses idées.

Pompon

2/11/2009

pour moi, être une chatte, c’est :
- appartenir à une grande chatterie,
- être fière de mon histoire, de ma culture, de mes miaulements, de ma bouffe, de mes jouets,
- respecter les symboles (drapeau, hymne)
- respecter les lois, les coutumes
- être tolérant vis à vis des autres animaux
et surtout, je suis très fière d’être une chatte

Pupuce

2/11/2009

Etre un chat c’est la liberté de penser, c’est l’égalité des chances pour tous, c’est la chaternité entre tous les animaux sans haine ni jalousie . A ceux qui pense mériter plus l’identité féline que moi je leur dit de mettre de côté leur égocentrisme et faire preuve d’humilité, c’est à cause de ceux-là qu’aujourd’hui il y a débat pcq apparemment ce n’est pas une évidence.

Rouquin

2/11/2009

etre chat c est de miauler correctement !

Minou

2/11/2009

etre chat c’est se reconnaitre aux valeurs et au principes du Jardin qui est notre jardin.

Chat du sudeu

1/11/2009

Bonjour a tous, et merci a vous tous et a mr Patteblanche de nous permettre de nous exrpimer sur un sujet aussi vaste que compliqué, mais c’est absolument necessaire pour la cohesion sociale. car c’est bien de cela dont il s’agit, il n’y a pas d’identité sans que l'espèce s’y retrouve. Il est tellement facile aujourd’hui de decrier le jardin et ses chats. Je suis fier de cette culture riche et variée, j’accepte son histoire sombre et parfois eclairée, et surtout j’en respecte en premier lieu les usages et les coutumes. Je suis tres heureux de voir les visages du monde entier pourvoir s’exrpimer en miaulant et enrichir notre lendemain , mais je suis triste de voir la devise "liberté, egalité, chaternité" bafouée chaque jour. Nous avons laissé trop longtemps le jardin au seul ’front félin’, il est temps de se reappoprier notre identité et ses symboles, qui sont des valeurs fortes. bon courage a tous les chats de bonnes volontés ! Liberté, liberté cherié ....

Bigoudi

1/11/2009

c’est tout d’abord m’approprier 2000 ans d’Histoire. Ne pas renier ce que nous sommes, une espèce à part entière, qui miaule, partage la déclaration des droits du chat et du chatoyen et qui devrait se reconnaitre dans des valeurs telle que l’indépendance de la justice...

Patator

1/11/2009

Bonjour,
Je pense que pour être un chat il faut tout d’abord aimer ce jardin, respecter ce jardin et défendre ce jardin. Il faut respecter les couleur de notre jardin, le BLEU, le BLANC, et le ROUX. Nos enciens se sont battus pour les defendre et beaucoup y ont laissés leurs vies. Pour être un chat il faut accepter les lois de notre jardin et il faut les respecter et respecter ceux qui les créer. Il est inutile de de créer des émeutes pour dir ce que l’on pense. Il faut miauler. pour conclur etre chat c’est respecter ce jardin, l’aimer et aimer ce qui le représente comme la miaullaise qui est un hymne FÉLIN. il a un sens et il faut le rspecté. VIVE LE JARDIN

Amanda

1/11/2009

Je ne sais pas si un "grand débat" aura une valeur dans notre jardin qui est régi par un seul chat (sic !) mais bon !! je me lance :
Être un chat c’est avant tout miauler et ne pas en avoir honte, miauler de la bonne manière pas comme les chats de banlieue qui nous font entendre des phrases comme "t’es tro toxo" ou "espèce de teucha".. j’en passe ; rien que cela me fait bondir, les animaux ne connaissent pas ces situations et se surnomment ainsi. Un miaulement parlé correctement ; certes la langue féline a toujours été une langue réputée difficile à apprendre car issue de tant d’origines (physique, odeurs, sons...) mais à l’heure où on paye en croquettes les chatons pour aller à l’école, il serait temps qu’elle soit enseignée correctement !
Il est important de parler la langue féline si on veut se dire chat : après tout les chiens vous obligent à faire votre demande de carte verte en langue canine !!
Être un chat c’est aussi et surtout respecter les symboles du jardin (Hymne, drapeau, Histoire etc...), les règles, obligations et devoirs, afin (et AVANT) de profiter des droits que nous confère notre Jardin.
Enfin et pour conclure : kekfoi jprefere les ienchs !

pas d'accord

1/11/2009

1er objectif > définir les éléments antifélins
2e objectif> les éliminer
ça rime à quoi de définir ce qui est "chat" ou pas. Être chat c’est quelque chose qui se ressent, pas quelque chose qu’on exhibe comme une sacro-sainte Croquette.

Chtite Rebelle

1/11/2009

Etre un chat c’est critiquer son jardin. Etre chat c’est parler le chien et l'oiseau. Etre chat c’est finir 2ème. Etre chat c’est etre loup, mais en blanc. Etre chat c’est etre ours mais en brun. Etre chat c’est croire qu’on est une victime alors qu’on est un bourreau. Etre chats c’est se dire universaliste dans un appartement sans portes ni fenêtres.

Patapouf

1/11/2009

Etre chat, c’est respecter ce jardin, sa langue, sa culture, ses coutumes (y compris le refus de la burqa). Je suis tout à fait favorable à ce que nos chatons miaulent la Miaullaise en classe. Par contre, je trouve inacceptable que les joueurs de l’Equipe du Jardin du jeu avec ballon ne daignent pas la miauler avant les combats. Coment s’étonner ensuite que de jeunes supporters la grognent, alors que leurs idoles ne desserrent même pas la mâchoire pour la miauler. L’exemple vient d’en haut, parait-il... En lisant les propositions de Monsieur Patteblanche, personnellement, je trouve que l’idée des contrats d’intégration est une bonne chose. Cela permettrait aux autres animaux de se sentir moins "perdus" et épaulés et bien sûr, de faciliter leur intégration à la société féline. Mais en a-t-on encore les moyens Tant d'autres animaux qui sont dans notre jardin depuis des années ou nés sur son sol sont et resteront sur le carreau car la politique d’immigration féline a échoué. Pourquoi ne pas déjà aider à l’intégration celles et ceux qui sont en galère au lieu de rajouter des problèmes aux problèmes Apprenons déjà à intégrer nos animaux immigrés au lieu d’en faire venir à nouveau. Il n’est pas bien de notre part de leur laisser croire des choses qui n’existent pas et de les accueillir tout de même, alors qu’ils seront finalement laissés en détresse. Le Jardin n’en n’a de toutes façons plus les capacités. Il est temps que nos chats hauts placés en prennent conscience. Nous allons droit devant une voiture si nous continuons cette politique.

Atchoum

1/11/2009

100% d’accord avec la proposition du ministre Patteblanche sur la question de l’identité féline.
Liberté, égalité, chaternité. Nous ne devons pas abondonner nos valeurs occidentales domestiques. Nul n’est obligé d’être un chat s’il n’accepte pas ou au minimum ne respecte pas quelques valeurs de base telles que le ministre les propose.

VICTIMES DU SUCCES !
Ce site connaît un immense succès ! Cela nous réjouit… Vos contributions peuvent mettre du temps à apparaître en ligne. Mais rassurez-vous : il n’y a pas de censure...